Couverture du livre Le baiser de Nanabush
Portait de Cassandre Sioui

Un choix de Cassandre Sioui

Librairie Hannenorak (Wendake)

Portait de Cassandre Sioui

Un choix de Cassandre Sioui

Librairie Hannenorak (Wendake)

Le baiser de Nanabush

Éditeur
Éditions Prise de parole

Catégorie
Je lis autochtone Choix de personnalités

Traduit de l'anglais par Eva Lavergne

Rien ne se produit jamais dans la réserve anishinabe de Lac-aux-Loutres. Enfin, jusqu’à l’arrivée d’un séduisant étranger aux cheveux blonds porté par une rutilante moto Indian Chief 1953. Les intentions du bellâtre sont d’autant plus mystérieuses que celui-ci semble connaître la communauté sous toutes ses coutures. Si la cheffe Maggie tombe instantanément sous son charme, son fils Virgile est beaucoup moins enthousiaste. Aidé par son oncle Wayne, créateur d’une forme d’art martial autochtone, il tentera d’éloigner l’étranger de Lac-aux-Loutres – et de sa mère. Et on dirait que les ratons laveurs veulent en faire autant.

Drôle, profonde, lumineuse et remplie d’espoir, l’histoire est servie par l’incontestable talent de conteur et l’humour qui ont fait la renommée de Taylor au Canada anglais. L’édition originale anglaise («Motorcycles & Sweetgrass», Knopf Canada) a été finaliste au prix du Gouverneur général.