Couverture du livre Les adieux
Portait de Jérémy Laniel

Un choix de Jérémy Laniel

Libraire

Portait de Jérémy Laniel

Un choix de Jérémy Laniel

Libraire

Les adieux

Éditeur
Éditions Les Herbes rouges

Catégorie
En vedette Les Correspondances d’Eastman Choix de personnalités

Qu’est-ce que l’amour, et que fait-il de nous à la fin? Pour ce onzième recueil de poésie aux Herbes rouges, René Lapierre rassemble ses forces et ses fragilités, et s’attaque à ces questions avec courage. Sur une période de cent années, l’auteur trace un portrait saisissant du monde dans lequel nous vivons. À la clé : l’amour, aussi essentiel que douloureux. Avec l’adresse qu’on lui connaît et une maturité qui force l’admiration, René Lapierre entremêle la grande et la petite histoire jusqu’à effacer leurs frontières. Qu’il relate le premier vol au-dessus de la Manche ou évoque les femmes amérindiennes disparues, qu’il plonge dans les registres généalogiques de la Nouvelle-France ou dans ceux de sa propre famille, René Lapierre ouvre grand les bras. Pour lui tout amour est politique, parce qu’il est résistance : «J’en appelle / au soulèvement. J’en appelle / à la révolte.» À ce «nous» expressément retourné dans le poème contre «l’obsession de l’argent», «la haine de la parole [et] l’amour du pouvoir», René Lapierre offre ce livre comme une bienveillance : «je ne veux pas dire / donner mon indigence / mais mon débordement».