Couverture du livre Les villes de papier
Portait de Geneviève Gagnon

Un choix de Geneviève Gagnon

Libraire, Boutique Vénus

Portait de Geneviève Gagnon

Un choix de Geneviève Gagnon

Libraire, Boutique Vénus

Les villes de papier

Éditeur
Alto

Catégories
En vedette Suggestions de Marc Cassivi Suggestions de nos invité.e.s au Salon du livre de Rimouski Choix de personnalités

Si, comme elle l’écrit, l’eau s’apprend par la soif et l’oiseau par la neige, alors Emily Dickinson, elle, s’apprend par la mer et par les villes. Figure mythique des lettres américaines, celle que l’on surnommait « la dame en blanc » demeure encore aujourd’hui une énigme. Elle a toujours refusé de rendre sa poésie publique et a passé les dernières années de sa vie cloîtrée dans sa chambre ; on s’entend pourtant maintenant à voir en elle un des écrivains les plus importants du dix-neuvième siècle. Les villes de papier explore son existence de l’intérieur, en mode mineur, à travers ses livres, son jardin et ses fantômes. Autour de moments de la vie d’Emily, Dominique Fortier trace un roman à la fois grave et cristallin, et nous offre une réflexion d’une profonde justesse sur les mondes qui nous construisent, sur les lieux que nous habitons et qui nous habitent aussi.