Couverture du livre Traversée de l'Amérique dans les yeux d'un papillon
Portait de Joséphine Bacon

Un choix de Joséphine Bacon

Poétesse

Portait de Joséphine Bacon

Un choix de Joséphine Bacon

Poétesse

Traversée de l'Amérique dans les yeux d'un papillon

Éditeur
Mémoire d'encrier

Catégorie
Suggestions de Joséphine Bacon Choix de personnalités

Construit sous forme de spirale, le roman raconte l’histoire d’une jeune femme qui s’abandonne sur les routes du monde. L’exil bouscule les habitudes et nous apprend que le chemin se fait en marchant. Tout est concision dans cet ouvrage, une langue exigeante et sobre, une touche fine et patiente. La narratrice se faufile entre les couleurs, les arbres et les nuages, qui deviennent eux-mêmes pulsion de vie et de beauté. Elle reconstruit son être par le récit de ce voyage initiatique qui la guide aux horizons des Amériques : Alaska, Guyane, Nouveau Mexique, Montréal, Innu-Assi. Traversée de l’Amérique dans les yeux d’un papillon, c’est aussi un ensemble de personnages merveilleux : un grand-père peintre, philosophe, un Laotien qui perçoit le monde en noir et blanc et contrôle les satellites au Centre Spatial de Kourou, un ancien militaire navajo danseur du Soleil, une vieille femme grecque échouée en Amérique, un gardien du feu revenu du Vietnam, et surtout Nimesh, l’énigmatique amie. On change de peau chaque fois que quelqu’un nous raconte son histoire. On oublie d’où l’on vient. On ne sait plus à qui appartiennent cette tristesse, cette joie. On est parfois léger, on butine, parfois lourd comme une pierre.